Nord-Kivu : 1350 ex combattants cantonnés en difficulté à Mubambiro

Au moins 1350 ex combattants des groupes armés cantonnés à Mubambiro, près de Goma (Nord-Kivu), ne sont pas pris en charge après leur reddition.

Ces ex combattants, arrivés par vagues à Mubambiro, sont venus de différents groupes armés. La dernière vague de la milice UPDC, jadis active dans le secteur Katoy et dans la chefferie Bahunde, en groupement Ufamandu, est cantonnée dans ce site depuis environ un mois.

Selon la coordination territoriale de la société civile de Masisi, leur prise en charge pose problème actuellement. Certains se seraient livrés à la mendicité, d’autres auraient résolu de retourner dans la brousse, selon toujours la même. Cette structure citoyenne dit craindre que cette situation n’affecte davantage la sécurité dans la région de Masisi et celle de Goma.

« Une situation qui nous inquiète davantage parce que cela risquerait encore une fois, de compromettre l’aspect sécuritaire ; parce qu’il y a mouvements des ex combattants qui vont à la recherche des vivres », a déclaré le rapporteur de la société civile, Telesphore Mitondeke.

Les responsables de la 34ème région militaire ont, par ailleurs, affirmé que la prise en charge de ces combattants est bien assurée.

Mais les sources de la commission DDR communautaire, elles, disent reconnaitre que ce processus de reddition volontaire des combattants locaux est mal géré.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner