Kinshasa : 22 jours de blocus imposé par des militants de l’UDPS à la commune de Ngaliema


La maison communale de Ngaliema est en arrêt de service depuis trois semaines à cause des personnes se présentant comme étant membres de l’UDPS. Ces derniers empêchent tout accès aux bureaux de la maison communale. Ils promettent de maintenir le blocus jusqu’à ce que le bourgmestre suspendu ne soit pas réhabilité.

Selon un reporter de Radio Okapi, les bureaux sont toujours fermés et il n’y a pas d’agents de l’administration communale en vue.

Mais, de nombreux jeunes gens arborant des tenues aux insignes de l’UDPS, le parti présidentiel, campent à cet endroit depuis le 5 février. Ils affirment réclamer le retour aux affaires de Dieu merci Mayiba ziluanga, le bourgmestre de cette commune suspendu, avec sept autres, par le gouverneur Gentiny Ngobila.

« Nous ne voulons pas que son petit frère (du gouverneur de la ville) soit nommé bourgmestre ; à moins que ce soit un autre membre de l’UDPS. Nous serons ici jusqu’à ce qu’il revoie sa décision », a déclaré le président cellulaire de l’UDPS/ Ngaliema, Gustave Lunzaya.

Comme de nombreux autres citoyens, Martin Kabamba, un des habitants de Ngaliema, dit ne pas être en mesure d’accéder aux services autrefois délivrés par l’administration municipale.« Si le gouverneur veut la paix dans la ville qu’il laisse notre bourgmestre travailler, car cette situation nous perturbe et nous ne savons pas accéder à un quelconque document », déplore-t-il.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner