Equateur : un notable de Lolo dénonce l’exploitation forestière « sauvage » à Bolomba


La communauté du secteur de Lusanganya, dans le territoire de Bolomba (Equateur) dénonce à nouveau la coupe du bois effectuée dans cette contrée de manière « sauvage » par des sujets chinois de la Compagnie Maniema Union II. Ces derniers, expliquent les leaders communautaires, coupent des étendues de forêts sans reboiser.

Le notable de Lolo, Félix Bongelemba, qui a dénoncé cette situation, déplore la complicité des autorités congolaises :

« Les autorités qui nous entendent doivent quand même nous accompagner pour qu’il y ait lumière et qu’on arrête cette exploitation préjudiciable, qui risque de faire disparaitre toute un patrimoine ancestral. Je ne sais pas qui est ce Congolais qui ira en Chine pour détruire une partie de la Chine ? Et comment nous Congolais, nous ne pouvons pas être protégés par les lois du pays ? ».

Selon lui, ces expatriés font leur exploitation accompagnée des policiers commis à leur protection, afin de mater les villageois.

Félix Bongelemba dit ne pas comprendre qu’il y ait un déboisement sans reboisement. « Dans l’entre-temps, sur le plan social, il n’y a même pas un hôpital, une école, une infrastructure sociale construit par ces gens. C’est triste », a-t-il déploré.

Face à ce problème, les responsables de Maniema Union II n’ont fait aucun commentaire.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner