RDC : les provinces de l’Ituri, Nord et Sud Kivu menacées par la présence des criquets pèlerins

La présence des criquets pèlerins constituent une menacent sérieuse sur les cultures agricoles dans les provinces du Nord et Sud Kivu et celle de l’Ituri.

Le professeur DAVID BUGEME, ingénieur agronome, l’a dit samedi 29 février à Bukavu au cours d’une conférence sur le rôle de l’agriculture dans la résolution des conflits.

D’après lui, si rien n’est fait, ces provinces pourraient connaitre la famine. Et il faut agir en urgence.

Il demande au gouvernement de prendre des dispositions nécessaires :

« J’appelle le gouvernement congolais à prendre toutes les dispositions comme on le fait aujourd’hui au Kenya, en Ouganda, en Ethiopie et partout dans les pays qui ont déjà été atteints. Si on peut juste bloquer sa propagation. Bientôt nous allons les trouver en Equateur, au Nord Kivu et au Sud Kivu. »

Dans ses études le professeur David Bugeme s’intéresse à ces insectes ravageurs.

« Les criquets pèlerins sont des criquets migrateurs qui vivent en agrégat. Ils se déplacent en groupe, et un essaim peut être constitué des millions d’individus. Ils sont très dangereux à l‘agriculture. Les dégâts causés par ces criquets on les compare aux calamitées naturelles, parce que partout où ces criquets ont causé des dégâts, c’est la famine et l’insécurité alimentaire totale. Ces criquets consomment tout ce qu’ils trouvent sur leur chemin, que ça soit des plantes sauvages ou des plantes cultivées, particulièrement les plantes vivrières. Ils ont une vitesse de déplacement énorme ; le groupe des criquets peut faire cent- cinquante kilomètres par jours, pour se déplacer, vraiment c’est un danger » a-t-il indiqué

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner