Lubumbashi : Kyungu wa Kumwanza appelle les jeunes à dénoncer les auteurs de l’insécurité

Les jeunes de Lubumbashi ont été appelés à dénoncer tous ceux qui sèment l’insécurité dans la ville et à éviter de distiller des messages de haine tribale susceptibles de créer des troubles entre communautés. L’appel a été lancé dimanche 8 mars par le président national de l’Union nationale de fédéralistes du Congo (UNAFEC), Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza, au cours d'un meeting organisé dans la commune de Kenya à Lubumbashi.

Pour Kyungu wa Kumwanza, la ville de Lubumbashi passe des moments difficiles caractérisés par l’insécurité, le vol, le viol et les meurtres. 

« Nous avons préféré agiter la sonnette d’alarme et demander à la population de se prendre en charge. Dénoncer tous les malfrats qui sont en train d’opérer à travers les communes, la province. Il faut par tous les moyens vigiler, dénoncer plutôt que de chercher à organiser des manifestations intempestives et anarchiques », a-t-il déclaré.

Le numéro 1 de l’UNAFEC estime que la corde tribale est agitée par certaines officines à Kinshasa :

« Il y a des officines à Kinshasa qui inoculent le venin. Ils veulent jouer sur la corde tribale pour émouvoir son monde mais en réalité nous connaissons d’où ça vient. Nous avons tenu à dénoncer cela. Il y a des milieux bien connus mécontents du succès qu’engrange le président de la République Felix Antoine Tshisekedi et alors ils essaient par tous les moyens de réveiller les démons de la division pour saboter les actions oh! combien salvatrices du chef de l’Etat pour la population ».

Et pour garantir la paix, il demande à la jeunesse de décourager toutes ces velléités.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner