Enquête sur la mort du général Kahimbi : la MONUSCO joue un rôle technique et scientifique

La MONUSCO a joué un rôle essentiellement technique et scientifique à la demande du gouvernement congolais dans l’enquête sur la mort au début du mois du général Delphin Kahimbi. Le porte-parole de la mission onusienne en RDC, Mathias Gillmann, l’a déclaré lundi 9 Mars à la Radio Okapi.

La MONUSCO n’est pas mandatée à mener les enquêtes en RDC sur quoi que ce soit. Mathias Gillmann précise qu’elle apporte cependant un appui technique et logistique à chaque fois que le gouvernement congolais le lui demande :

« Il est important de clarifier notre rôle dans l’enquête sur les circonstances de la mort du général Delphin Kayimbi. La MONUSCO n’est pas mandatée pour mener des enquêtes. Nous avons des compétences techniques et scientifiques en matière de médicine et d’analyse médicolégale. C’est dans ce domaine-là que les autorités congolaises nous ont demandés un soutien que nous avons apporté conformément à ce que nous essayons de faire ».

Selon le porte-parole de la mission onusienne en RDC, la MONUSCO répond toujours positivement aux demandes d’aide, d’assistance et de soutien des autorités gouvernementales congolaises.

Le Président Félix Tshisekedi a annoncé vendredi 6 mars au Conseil des ministres que d’après les éléments en sa possession, en ce qui concerne la mort du général Delphin Kahimbi, « il s’avère qu’il s’agit d’une mort par pendaison ».

Cet officier est décédé vendredi 28 février à Kinshasa dans des circonstances non encore élucidées. Sa mort est intervenue deux jours après sa suspension de ses fonctions de chef d’état-major adjoint des FARDC en charge de renseignements militaires. Il aurait été accusé par le Conseil national de sécurité notamment de dissimulation des armes et de tentative de déstabilisation.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner