Haut-Katanga : la société civile dénonce l’insécurité à Kasumbalesa


Le président de la société civile de Kasumbalesa, Clément Mitonga, a dénoncé mercredi 11 mars, le regain d’insécurité qui prévaut ces jours dans la ville de Kasumbalesa. Il a notamment évoqué la mort du lieutenant de la Police nationale Congolaise (PNC) tué par des bandits armés à son domicile dans la nuit de lundi à mardi 10 mars.

« La nuit de lundi à mardi à Kasumbalesa, il s’est passé une situation où les malfrats ont visité une trentaine de maisons au niveau des quartiers de mérites et de plateau où il y a eu un cas de mort un policier qui est décédé, assassiné dans son domicile. Deux femmes enlevées dont la femme du défunt. Dans l’autre maison où ils ont pénétré, ils ont violé des jeunes filles et jusqu’à tel point qu’ils ont enlevé la responsable de la maison. Les forces de l’ordre sont arrivés sur le terrain il y a eu échange des tirs jusqu’ à tel point que les malfrats ont fui en tirant les coups de balles », a relaté Clément Mitonga.

Il a aussi déploré que les auteurs de ces actes ne soient pas encore identifiés.

D’après les habitants de Kasumbalesa, des nombreuses maisons ont été visitées par ces malfrats qui ont violé des jeunes filles, enlevé deux femmes et emporté aussi plusieurs biens.

Les femmes enlevées ont été toutes retrouvées vivantes, mardi dans la soirée, selon l’autorité locale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner