Ituri : dix personnes tuées en 3 jours à Djugu


Environ dix personnes dont un militaire ont déjà perdu leurs vies en l'espace de trois jours dans la localité de Maze, en chefferie de Bahema-Nord, en territoire de Djugu. Face à ces tueries, l’Organisation de Défense des Droits de l’Homme « Justice plus » condamne le relâchement des services de sécurité.

Pour cette ONG, le dernier acte a lieu mardi 10 mars aux environs de 20 heures (heures locales) qu’un groupe d’hommes armés a attaqué le village de Maze, à au moins 5 Km du site des déplacés de Drodro.

La société civile locale, explique que ces assaillants se sont d’abord introduits dans la maison du Président de la jeunesse de Maze, Faustin Tsedha bien connu dans le milieu. Ces hors la loi l'ont ensuite décapité à la machette.

D’après elle, ces rebelles ont blessé par balle quatre autres personnes avant de se retirer dans la brousse. Toute ces victimes ont été acheminée la même nuit à l’hôpital de Drodro. Trois parmi elles ont succombé des suites de leurs blessures.

Des sources sécuritaires locales ont indiqué que deux autres corps de personnes vraisemblablement tuées par ces présumés assaillants ont été ramassés mardi à Fataki.

Vers le centre de négoce de Kilo, des sources coutumières ont signalé qu’une autre incursion des miliciens ayant causé la mort d’un militaire FARDC.

L’ONG Justice Plus a, également appelé les forces de sécurité à mettre fin à ces tueries et que leurs responsables répondent de leurs actes.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner