Ituri : la libération de Germain Katanga provoque des scènes de liesse à Walendu Bindi

La libération de Germain Katanga, ex-leader du groupe armé FRPI lundi 16 mars à Kinshasa, a provoqué des scènes de liesse auprès de la population de Walendu Bindi au sud d’Irumu (Ituri).

Selon la société civile locale, cela témoigne la bonne foi du gouvernement de la RDC par rapport au cahier des charges de cette milice.

C’est tard lundi que la population de Walendu Bindi a reçu la nouvelle de libération de Germain Katanga, qui était poursuivi depuis 2016 par le tribunal militaire pour crime contre l’humanité. Des scènes de joie ont été enregistrées notamment à Gety-Etat, chef-lieu de la chefferie de Walendu Bindi dont cet ex-leader de FRPI est originaire.

Pour Gabriel Androzo, président la communauté Lendu Bindi, cette libération s’inscrit dans le cadre de l’accord de paix signé en février entre le gouvernement et la FRPI. Il félicite le gouvernement d’avoir honoré ses engagements.

Pour Xavier Maki, secrétaire exécutif de l’ONG Justice Plus estime que cette réaction est normale, car, pour la population de Walendu Bindi, cette libération contribue à la réconciliation entre différentes communautés.

Germain Katanga a été libéré par la Cour pénale internationale (CPI) en janvier 2016 après avoir purgé les 3/4 de sa peine. Il était condamné en tant que complice, d'un chef de crime contre l'humanité et de quatre chefs crimes de guerre commis le 24 février 2003, lors de l'attaque contre le village de Bogoro à 25 km au sud de Bunia.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner