La Prospérité : « Parlement : la session s’ouvre dans un contexte politique, sanitaire et économique difficile »

Revue de presse du mardi 17 mars 2020

Les médias congolais exploitent ce mardi les discours des présidents de deux chambres du Parlement à l’ouverture de la session du mois de mars.

C’est depuis lundi 16 mars que les députés nationaux et sénateurs ont repris avec leurs vieilles et bonnes habitudes, en prenant respectivement part aux deux séances plénières, consacrées à l’ouverture de la session de mars, la toute première de l’année 2020, contextualise La Prospérité.

Contrairement aux sessions précédentes, celle-ci s’ouvre dans un contexte très difficile en RD Congo. L’insécurité présente dans quelques territoires du pays, la problématique sanitaire, la pandémie de coronavirus, le virus Ebola, et tant d’autres méfaits préoccupent profondément les élus du peuple ainsi que les sages de la République, détaille le journal.

Jeanine Mabunda Lioko, présidente de l’Assemblée nationale et Alexis Thambwe Mwamba, président du Sénat, en prélude de leur discours de circonstance d’ouverture de la session parlementaire de mars, ont rappelé cette triste réalité à la représentation nationale, ajoute le quotidien. 

Le président de la Chambre haute du Parlement conditionne la tenue de la prochaine plénière par des garanties fermes des experts, sur les menaces du coronavirus désormais signalé au pays, rapporte Forum des As.

En d’autres termes, explique le tabloïd, Alexis Thambwe Mwamba refuse de porter le chapeau d’une éventuelle contamination d’un sénateur au Covid 19 et veut s’assurer qu’en réunissant ses collègues dans la salle de conférences internationales, il n’expose pas ces derniers aux menaces que fait peser la pandémie du coronavirus au pays tout entier.

Alexis Thambwe Mwamba a indiqué que les problèmes de la population sont pris en compte dans l’agenda de la session ordinaire de mars, renseigne l’Agence congolaise de presse qui précise que les sénateurs ont observé plusieurs problèmes de la population, notamment la sécurité, la connexion de route, l’approvisionnement en eau potable, la gestion des immondices, la santé et la sollicitude des diplômés en quête du travail.

Il a laissé entendre que les différentes commissions vont se pencher sur les questions économiques et administratives afin de permettre au gouvernement de répondre aux réels problèmes de la population, rappelant que le Parlement a accepté de soutenir le programme du gouvernement en adoptant son programme, conclut l’agence.

Le président du Sénat a invité les acteurs politiques congolais au “calme” et à la “sérénité”, note pour sa part Actu-30.info.

Pour Alexis Thambwe Mwamba, cela va maintenir l’équilibre fragile de la RDC, acquis à travers l’alternance pacifique au sommet de l’État, intervenue en 2019, indique le site web qui ajoute qu’il a aussi interpellé les uns et les autres sur le dérapage de la situation politique qui, a-t-il dit, peut engendrer un chaos général dans le pays.

Jeannine Mabunda a pour sa part axé son intervention sur les méfaits de la corruption dans la société congolaise, indique Actualite.cd.

Elle a notamment indiqué que la corruption prive les Congolais de basse classe de jouir de la démocratie économique au profit d’un « club des puissants », renchérit le site web.

La présidente de l'Assemblée nationale, rapporte Mediacongo.net affirme qu'à la suite du Chef de l'Etat, son institution fera de cette lutte, "son agir politique en vue d'incarner et de promouvoir la bonne gouvernance en RDC."

Parlant du contrôle parlementaire, ajoute le portail, elle fait savoir que celui-ci sera renforcé. Mabunda souligne qu'il ne s'agit pas d'un harcèlement politique mais un devoir de redevabilité, conclut le suite web.

Jeanine Mabunda a exhorté le gouvernement à prendre de toute urgence les mesures nécessaires pour préserver la santé de la population face à la pandémie du Coronavirus, relève 7sur7.cd.

Elle a appelé la population à respecter les mesures d'hygiène pour stopper la propagation de cette maladie qui a déjà fait des milliers de morts dans le monde, fait remarquer le site web.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner