Violences sexuelles : SOS de la commission justice et paix pour les victimes du Haut-Uele


La Commission diocésaine justice et paix de Dungu a plaidé lundi 16 mars pour l'assistance humanitaire en faveur des filles, victimes de violences sexuelles dans la province du Haut-Uele, en général, et en particulier, de celles du territoire de Dungu.

Plus d'un millier d'enfants, dont essentiellement des filles, ont été kidnappés par les rebelles de la LRA depuis 2018, a signalé à Radio Okapi le coordonnateur de cette structure catholique, abbé Jean-Pierre Bagudekia. Quelques-unes d'entre elles ont réussi tout de même à s'échapper d'entre les mains de leurs ravisseurs. 

Cependant, ces ex-otages ne sont pas prises en charge.

« L'Etat congolais, sur ce point, est démissionnaire. On sait tout simplement que dans le passé, il y avait des agences des Nations unies et des organismes d'aide humanitaire qui leur apportait des aides. Mais, aujourd'hui, ils ont fermé leurs portes. Les filles sont abandonnées à leur triste sort », a déploré l’abbé Bagudekia, coordonnateur de la CDJP/Dungu.

Il demande également au gouvernement de les assister et de rétablir la sécurité dans cette entité :

« Ce que nous demandons au gouvernement, c'est simple : Qu’il (le gouvernement) rétablisse à la frontière et sur les routes de desserte agricole, la sécurité. Que les routes et les infrastructures sanitaires et éducatives soient réhabilitées. Que le gouvernement mène des actions, des opérations dissuasives pour libérer les filles qui croupissent encore en brousse entre les mains de leurs ravisseurs. Et qu'une action d'aide humanitaire ou de soutien palpable soit mène en faveur de ces filles vulnérables ».

L’abbé Jean-Pierre Bagudekia s'entretient avec Jacques Mukonkole.

/sites/default/files/2020-03/09._170320-p-f-kisangani_invite_mr_labbe_jp._bagudekia_dungu.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner