Coronavirus : Claude Nyamugabo plaide pour la reprise « urgente » des activités de la Direction d’assainissement

Le ministre de l’Environnement et Conservation de la nature, Claude Nyamugabo, a plaidé, vendredi 3 avril, pour la reprise « urgente » des activités de la Direction nationale d’assainissement, en vue de désinfecter la ville de Kinshasa. Un plaidoyer fait pour stopper la propagation du Coronavirus à Kinshasa et éviter que les autres provinces soient contaminées.

En effet, la Direction nationale de l’assainissement (DNA) a été créée depuis 1980. C’est un service disposant d’un personnel spécialisé et du matériel de lutte anti-vectoriel mais laissé aux oubliettes faute de budget pour son fonctionnement.

Pour le ministre Nyamugabo, ce service doit sans tarder amorcer la désinfection de la ville de Kinshasa pour freiner la propagation du Covid-19.

« Nous voulons qu'à partir de ce jour, tout le monde soit au courant que dans notre pays il existe une direction chargée uniquement de l'assainissement. Nous allons mettre cette direction à la disposition du gouvernement de la République afin que tous les bâtiments publics et tous les milieux publics comme les marchés soient désinfectés, pendant ce temps où nous sommes attaqués par le Coronavirus », a-t-il promis.

Une promesse qui a motivé les agents de cette direction, qui se disent prêts à « descendre sur le terrain pour désinfecter la ville de Kinshasa. »

« Nous avons des matériels motorisés qui sont très rapides pour des actions.  Nous allons couvrir Kinshasa pour désinfecter là où il faut désinfecter, afin d'aider le pays à lutter contre le coronavirus. Si nous avions les intrants, on serait déjà descendu sur le terrain pour le faire. c'est ce qui nous manque justemen », a affirmé Pascaline Mbangu, directrice de la DNA. 

Elle se dit convaincue des capacités et de l’expertise de sa direction pour avoir pris part active contre l’épidémie à fièvre jaune au Kongo-Central et à Kinshasa.

Située sur l’avenue Tropiques qui donne droit dans l’entrée principale de la clinique Bondeko, l’actuelle Direction nationale d’assainissement (anciennement PNA, Programme nationale d’assainissement) est transformée en une direction normative, faute de financement.

A sa création, ce service avait comme attribution assainir l’environnement par l’évacuation des déchets et la lutte antivectorielle.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner