Vital Kamerhe sous mandat d’arrêt provisoire, Lamuka appelle à la prudence

La plateforme politique d’opposition Lamuka a appelé jeudi 9 avril les acteurs politiques congolais à la prudence, en attendant le verdict final dans l’affaire du programme de 100 jours impliquant Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du Chef de l’Etat. Ce dernier a été placé sous mandat d’arrêt provisoire pour son rôle dans le financement et procédure de passation des marchés liés à ce programme.    

Blanchard Mongomba, l'un des cadres de la formation politique Nouvel Elan, membre de Lamuka, demande à la justice de travailler en toute indépendance pour que les personnes impliquées dans ce dossier soient traduites devant les cours et tribunaux.

« La procédure n’est qu’à son étape préliminaire. Nous faisons remarquer deux choses : il y a eu soupçon de détournement au niveau de la présidence de la République. Il y a un sérieux problème de gouvernance au niveau de ses animateurs. Deuxièmement, nous pensons que Kamerhe est un exécutant. Il ne peut pas agir seul. Certainement, il y a d’autres noms qui sont cachés », pense Blanchard Mongomba.

/sites/default/files/2020-04/02._090420-p-f-kin_reaction_lamuka-00.mp3         

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner