Bukavu : début du port obligatoire du cache-nez

L’opération du port obligatoire des masques de protection contre le Coronavirus par la population de la ville de Bukavu (Sud-Kivu) a débuté ce lundi 13 avril.

Depuis la semaine dernière, le gouverneur de province avait annoncé l’obligation du port du masque de protection à toute personne en circulation à partir de ce lundi 13 avril à Bukavu. Il s’agit d’une des mesures prises pour limiter la propagation du Coronavirus en province.

L’autorité provinciale avait alors encouragé la fabrication locale des masques de protection qui répondent aux normes. Ce qui a donné du travail aux couturières et couturiers de la ville.

Depuis ce matin à Bukavu, presque 80% des personnes en circulation portent des cache-nez. Il y en a de tous les modèles et de toutes les couleurs. Chauffeurs au volant, conducteurs de taxi-motos et leurs clients, les commerçants et quelques éléments de la police nationale congolaise respectent la mesure.

A la place des masques de protection recommandés, certaines personnes utilisent même leurs mouchoirs de poche ou les foulards pour se couvrir le nez et la bouche.

Le week end dernier, Dr Denis Mukwege, qui préside la commission santé de lutte contre Covid 19 au Sud-Kivu, avait soutenu la mesure du port obligatoire de masque à Bukavu. Pour le prix Nobel de la paix 2018, comme il est difficile de déclencher un confinement total de la population, le port obligatoire de cache-nez en circulation peut aider à bloquer la propagation du Coronavirus.

La ville de Bukavu enregistre à ce jour trois cas de Coronavirus confirmés.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner