Kinshasa : certains vendeurs trafiquent des gels hydro-alcooliques


Certains vendeurs trafiquent des gels hydro-alcooliques vendus sur les marchés de Kinshasa, a constaté mardi 14 avril Radio Okapi. Ils utilisent de vieux flacons vides pour diluer le gel hydro-alcoolique avec de l’eau pour avoir une quantité beaucoup plus grande.

Cette pratique dangereuse pour la santé s’observe notamment Kinshasa notamment au marché de l’UPN dans la commune de Ngaliema.

Les autorités sanitaires et politiques recommandent de nettoyer fréquemment les mains avec un gel hydro-alcoolique, pour éviter la contamination au Coronavirus.

Mais ce geste barrière risque d’être inéfficace pour combattre cette maladie mortelle, à cause de cette mauvaise pratique de certains revendeurs des désinfectants des mains à Kinshasa, se désole une des victimes de cette pratique trouvée au marché de l’UPN,

Matthieu Kabamba explique qu’il a été attiré par le prix d’achat d’un flacon de ce désinfectant de 100 ml à 2 500 Franc congolais (1.42 USD) au lieu de 3 500 (2 USD) chez les autres revendeurs.

C’est en voulant nettoyer ses mains, qu’il s’est rendu compte de l’arnaque. Le produit ne semblait pas contenir assez d’alcool.

Le flacon de 100 ml du gel hydro-alcoolique de la marque 22, l’un des plus utilisés à Kinshasa, se vend 8 fois plus cher qu’avant la pandémie du Coronavirus, oit 4000 FC (2.29 USD) au lieu de 500 FC (0.28 USD).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner