Nord-Kivu : approvisionnement et prévention, plan du PNMLS pour réduire les effets néfastes du Coronavirus sur les PVV


Le programme national multisectoriel de lutte contre le Sida, (PNMLS), a mis en place un plan de contingence de lutte contre le VIH-Sida, en cette période marquée par l’apparition de la pandémie à Coronavirus au Nord-Kivu.

Ce plan a pour but de réduire les effets néfastes du Coronavirus sur la prise en charge des personnes vivant avec le VIH-Sida.

Selon le secrétaire exécutif du PNMLS au Nord- Kivu, Aubin Mongili, ce plan de contingence tience tient compte notamment des approvisionnements et de la prévention. Il indique que les personnes vivant avec le VIH (PVV) à Beni et les environs sont passées par des situations très difficiles en période d’Ebola.

« On doit tenir compte du plan des approvisionnements conséquents pendant cette période. Vous voyez on est en confinement. Et s’il n’y a pas d’approvisionnements suffisants pour subvenir aux soins ou traitement des PVV, ça sera un problème. On doit tenir compte aussi de la prévention ; c’est-à-dire nous devons sensibiliser les personnes vivant avec le VIH ainsi que toute la communauté. Et la communauté pendant cette période doit s’approprier la lutte », a-t-il déclaré.

Aubin Mongili a fait savoir que 18 parmi les personnes vivant avec les VIH ont perdu la vie, faute de prise en charge adéquate, déplore le PNMLS.

D’où ce plan de contingence pour éviter que cela ne se répète en temps du Coronavirus.

Pour Aubin Mongili, c’était une défaillance pour le PNMLS de constater avec la MVE (maladie à virus Ebola) que la communauté s’en était aperçue en retard.

« Mais, cette fois-ci nous voulons à ce que la communauté s’approprie la lutte contre le Covid-19 et nous allons mettre l’accent par rapport à ce qui nous concerne : les personnes vivant avec le VIH et leurs dépendants. Et nous voulons aussi qu’il y ait une très bonne coordination pendant ce temps ici. Nous devons travailler en synergie. Ce n’est pas parce que nous luttons contre le Covid-19 qu’on doit abandonner les autres épidémies », a estimé le secrétaire exécutif du PNMLS au Nord- Kivu.

Selon le rapport 2019 du PNMLS, un peu plus de 30 000 personnes vivent avec le VIH au Nord-Kivu. Parmi elles, un peu plus 19 000 sont sous antiretroviraux (ARV).

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner