Nord-Kivu : 60 000 déplacés recensés en moins d’un mois


Environ soixante mille déplacés ont été recensés depuis le début du mois d'avril 2020 dans  la zone de santé de Kayna, au sud du territoire de Lubero, et dans les localités environnantes situées à cheval des territoires voisins de Rutshuru et de Walikale (Nord-Kivu).

Selon le rapport de la coordination de la société civile du territoire de Lubero, publié mercredi 22 avril, ces déplacés vivent essentiellement dans des familles d’accueil. Elle plaide pour l’assistance en vivres et non-vivres en leur faveur.

La coordination de la société civile ajoute que ces déplacés ont fui les affrontements survenus les 2 et le 4 avril entre d’une part la coalition Union des Patriotes pour la Défense des Innocents (UPDI), d’un certain Kitete, avec les NDC/Rénové de Guidon; et d’autre part le groupe armé Front patriotique pour la paix (FPP), d’un certain Nguomoja Kabido.

Les deux groupes armés se sont affrontés dans les villages de Kateku, de Busimba et d'Irungi, au Nord-Est du territoire de Walikale; et de Kimaka, de Kyambuli et de Kironge, au Sud-Ouest du territoire de Lubero.

La coordination de la société civile de Lubero ajoute, par ailleurs, que ces affrontements interviennent alors que dans la partie Est de Lubero, d’autres groupes armés ont accru leurs exactions contre la population civile.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner