Nord-Kivu : des miliciens Maï-Maï tracassent des pêcheurs sue le lac Edouard

Un groupe de miliciens Maï-Maï a saisi jeudi 30 avril et vendredi 1er mai une cinquantaine de moteurs hors-bords des pirogues des pêcheurs au sud du lac Edouard, dans le parc national des Virunga en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Selon le secrétaire exécutif de la Fédération des pécheurs individuels du Lac Edouard (FECOPEILE), Josué Mukura, cette saisie des moteurs, avec objectif de perception des rançons, vient rallonger la liste des tracasseries multiformes que ces miliciens, basé à Tchanika infligent aux pêcheurs, dans la zone, depuis quelques semaines déjà.

« Ces Maï-Maï, à part la tracasserie, les tortures et les pillages, qu’ils effectuent, auprès des pêcheurs, ils ont instauré même des systèmes de taxes illégales où ils perçoivent au moins 15 mille FC par semaine (par pirogue). Ils soutiennent la pêche illicite et même la destruction massive des écosystèmes aquatiques, et même naturels [terrestres, ndlr], puisqu’ils font aussi le braconnage et même la carbonisation dans le Parc », a déploré Josué Mukura.

Il a plaidé pour une intervention de l’armée. Parce que d’après lui, les pêcheurs ont droit à la sécurité.

« Nous devons jouir aussi de la sécurité pour notre travail afin de fournir du poisson à la population du Nord-Kivu. C’est pourquoi, nous voulons à ce que le gouvernement congolais, puisse prendre ses responsabilités en traquant ces Maï-Maï, et les mettre hors d’état de nuire », a déclaré Josué Mukura.

Selon d’autres sources dans la zone, ces Maï-Maï, responsables de ces tracasseries appartiendraient à une faction du groupe Maï-Maï Charles jusque-là réfractaires au processus de reddition volontaire.

D’autres combattants du même groupe se sont rendus aux Forces armées de la RDC (FARDC) en fin mars dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner