Nord-Kivu: l’activisme des groupes armés au centre des échanges entre MONUSCO, STAREC, PNUD et le gouverneur

La problématique de l’activisme des groupes armés et les défis de réintégration des combattants étaient au menu des échanges mercredi 29 avril à Goma au Nord-Kivu, entre le gouverneur de province, Carly Nzanzu et une délégation onusienne composée de la MONUSCO, le programme de stabilisation et reconstruction(STAREC) ainsi que le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Pour l’unité d’appui à la stabilisation de la MONUSCO (I4S), ces échanges ont porté sur l’analyse des stratégies efficaces mises en place pour la stabilité de la région. Les partenaires ont aussi planché sur les mécanismes à retenir dans l’avenir, en tenant compte des succès antérieurs.

« Maintenant, le défi à relever est de convaincre les groupes armés à sortir des forêts et faciliter leur réintégration communautaire pour que cette réintégration bénéficie tant pour les communautés que pour les anciens combattants », a rapporté le représentant de la MONUSCO, Richard Falaise.

Il a insisté que l’objectif n’est pas de considérer la réintégration des combattants des groupes armés comme « une sorte de récompense qui donnerait le mauvais exemple. »

« C’est la première difficulté [relevée] et cela qu' on a besoin des orientations de monsieur le gouverneur », a ajouté Richard de la Falaise, s’exprimant sur les défis de réintégration des combattants qui se rendent à l’armée ou aux autorités provinciales.

Au cours de ces échanges, les questions de l’impact socio-économique du COVID-19 et l’appui du PNUD au gouvernement provincial dans cette lutte ont aussi été abordées.

A ce sujet, le PNUD a indiqué qu’il intervenait déjà au niveau national à travers une étude de l’impact socio-économique du COVID-19 en RDC.

Les recommandations de cette étude serviront à développer un programme de relèvement rapide, a promis le chef de bureau du PNUD au Nord-Kivu, Ohana Mihai.

« Nous soutenons le gouvernement provincial dans la coordination du COVID-19 au Nord-Kivu, notamment en dotant la province des moyens de VTC ou de télécommunication à distance », a précisé Ohana Mihai.

De son côté, le gouverneur de province, Carly Nzanzu, s’est dit satisfait de ces échanges, sans plus de détails.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner