Uvira : un officier des FARDC tué par balle à Katogota

Un officier supérieur du grade de major, commandant d'une compagnie du 341e bataillon de réaction rapide, a été tué par balles la nuit de dimanche à lundi 4 mai, par un autre soldat des FARDC. L'incident s'est passé devant la résidence de la victime au quartier Majengo, à Katogota, dans la plaine de la Ruzizi, en territoire d'Uvira. Des sources locales affirment que cette situation a créé la panique au village jusqu'à pousser les habitants à se réfugier dans la brousse.

Le porte-parole militaire à Uvira, le capitaine Dieudonné Kasereka, confirme cette information et rassure un retour au calme à Katogota.

La même source indique que le présumé meurtrier est un soldat de rang très reconnu dans l'indiscipline. Il sollicitait une autorisation à son commandant pour se rendre à Uvira.

Le commandant a refusé, jugeant le motif avancé non fondé. Ce soldat a réussi à s'enfuir avec son arme après avoir tiré plusieurs balles sur le corps de la victime.

Les sources militaires renseignent que le major est décédé sur place et son corps a été acheminé tôt ce lundi matin à Bukavu. Les mêmes sources affirment que des enquêtes sont diligentées pour savoir la cause réelle de cet assassinat, pendant que le meurtrier, lui, est recherché afin de répondre de ses actes devant la justice.

D'autres sources locales de la société civile témoignent qu’un malentendu  opposait le commandant assassiné à trois éléments des FARDC au sujet de leurs primes.

Entre temps, les habitants qui avaient fui dans la brousse sous la panique des coups de feu ont commencé à regagner leur village. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner