RDC : accusé de viol, le pasteur Mukuna placé sous mandat d’arrêt provisoire

L'évêque Pascal Mukuna de l'Assemblée chrétienne de Kinshasa (ACK) et président du Football club Renaissance est placé ce mercredi 13 mai sous mandat d’arrêt provisoire par le parquet général près la cour d'appel de la Gombe. Il comparaît dans une affaire de sextape, sur plainte de Madame Tshibola Mamie, qui l'accuse notamment de viol et d'atteinte aux mœurs, rétention des documents et menaces de mort contre elle.

Selon un des avocats de Mamie Tshibola, la rétention des documents et les menaces de mort sont egalement des infractions complémentaires qui pèsent contre Pascal Mukuna.

Pascal Mukuna a été conduit au cachot du Parquet général près la cour d'appel de Kinshasa pour y passer sa première nuit.

Après 8 heures d’audition, l’avocat de Pascal Mukuna, Me Richard Bondo a confirmé l’arrestation de son client. Selon lui, il a été mis sous mandat d’arrêt provisoire afin de réaliser ce jeudi une expertise médicale sur son corps, après les accusations de viol. Le parquet l’a aussi arrêté pour rétention illégale des documents parcellaires qui appartiendraient à l’accusatrice.

La plainte contre le pasteur Mukuna a été déposée par Mme Mamie Tshibola, ancienne fidèle de son église.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner