Sud- Kivu : 2 policiers aux arrêts et déférés à l’auditorat militaire

Deux éléments  de la Police nationale Congolaise ont été arrêtés et   déférés lundi 25 mai, à l’auditorat militaire de Bukavu. Ils sont poursuivis pour avoir blessé deux civils par balles samedi dernier à Funu, dans la commune de Kadutu. Ces deux policiers faisaient partie de l’équipe déployée sur le lieu avec mission de réprimer les militants de l’UNC  qui  brûlaient des pneus au terrain de Funu afin de réclamer la libération de  leur leader Vital Kamerhe. Le Commissariat provincial de la PNC Sud-Kivu  dit regretter l’incident et promet de prendre en charge les soins médicaux des blessés.

« Comme ces policiers ont agi en dehors des consignes qui leur ont été donnés, immédiatement nous avons procédé à leur arrestation et maintenant là ils sont remis à l’Auditorat pour des sanctions judiciaires. Nous reconnaissons deux cas de blessés qui sont internés à l’Hôpital ils sont à la charge de l’Etat Congolais. Quand il y a des cas des blessures comme ça occasionnés par les actes brutaux de quelques éléments  de la police ça doit être à la charge du gouvernement Congolais. Au niveau de l’hôpital général de référence de Bukavu  la PNC Sud-Kivu est liée par un partenariat, un contrat qui fait que les blessés qui sont à l’hôpital sont pris en charge par les médecins de l’Hôpital  et toutes leurs factures sont versées au niveau de notre centre hospitalier et on règle les comptes ».

Le chargé du département de la sécurité publique, le colonel Kiley Bitula Emile reconnait aux militants le droit de manifester mais à la limite de la liberté de l’ordre public.

« La population ils ont leur droit de manifester c’est constitutionnellement reconnu, mais si vous voulez manifester et que vous ne voulez pas que les autres aussi vaquent librement à leurs occupations, là vous troublez l’ordre public et vous vous retrouverez en face de la police qui a la charge de rétablir l’ordre », a précisé le colonel Kiley Bitula.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner