La Prospérité : « Sénat : la plénière rejette l’autorisation des poursuites judiciaires contre Thambwe Mwamba »

Revue de presse du mercredi 27 mai 2020

A la Chambre haute du Parlement congolais, le feuilleton politico-judiciaire Bijoux Goya-Alexis Thambwe Mwamba a connu son épilogue. Une Commission spéciale d’environ treize membres était mise en place pour examiner la faisabilité de la levée des immunités parlementaires du président du Sénat telle que sollicitée par le procureur général près la Cour de cassation, indique La Prospérité.

A l’unanimité, fait remarquer le journal, la plénière a rejeté l’autorisation des poursuites judiciaires contre le Président Thambwe Mwamba, au cours d’une plénière présidée par le deuxième vice-président du Sénat.

Dans leur rapport, note 7sur7.cd, les membres de ladite Commission ont estimé que permettre au procureur général de poursuivre Thambwe Mwamba va, entre autres bloquer le fonctionnement du Parlement. 

« ...Aussi, ont-ils estimé qu'accorder au procureur général l'autorisation de poursuivre le président du Sénat conduirait, non seulement au blocage du fonctionnement de l'institution Parlement, mais aussi la limitation de la liberté des parlementaires de s'exprimer dans l'accompagnement de leur mission », ont indiqué les membres de cette commission.

Le rapporteur de la chambre haute du Parlement, Prince Kaumba Lufunda, estime que les textes ont été respectés car le sénateur est protégé par les immunités quant à ses positions au sein de l'hémicycle, note Actualite.cd.

Pour lui, explique le site web, le procureur général près la Cour de cassation savait que sa sollicitation allait être rejetée mais a voulu respecter la procédure.

Cette commission spéciale a opté pour le maintien des immunités du président de la chambre haute du Parlement et, partant, pour le rejet des poursuites judiciaires qu’envisageait d’engager, contre lui, le Parquet général près la Cour de Cassation, regrette Le Phare.

Pour le quotidien qui n’est pas surpris par cette décision, au regard de la majorité numérique dont dispose le Front Commun pour le Congo au Sénat, la requête du Procureur général près la Cour de Cassation ne pouvait qu’être recalée.

 

Avec le rejet de cette demande, la Cour de cassation ne pourra pas poursuivre le président du Sénat, conclut Mediacongo.net.

 
Pourtant, rappelle le site web, la sénatrice Bijoux Goya avait confirmé sa plainte au niveau du parquet près la Cour de cassation, malgré sa réconciliation avec Thambwe Mwamba, après un houleux échange verbal en pleine plénière du Sénat. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner