RDC : l’UNC dénonce les critiques dirigées contre Vital Kamerhe à la suite de la série des décès à la Présidence

L’Union pour la nation congolaise (UNC), parti de Vital Kamerhe, dénonce des attaques distillées sur les réseaux sociaux tendant à lui attribuer la série des morts enregistrées ces deerniers temps à la présidence de la République ainsi que celle du juge Raphaël Yanyi. Ce parti l’a fait savoir dans un communiqué publié ce 31 mai à Kinshasa.

« Alors que la Présidence de la République est secouée par une série déplorable de décès de son personnel depuis un certain temps, l’UNC constate avec regret que des attaques sont distillées sur les réseaux sociaux, tendant à lui attribuer ces morts. Le parti dénonce également des critiques tendancieuses dirigées contre son président national et ses avocats à la suite de la mort inopinée du juge Raphaël Yanyi, qui présidait avec dextérité la composition chargée de porter un jugement dans le procès opposant le ministère public aux prévenus Kamerhe, Jammal et consorts », indique le communiqué signé par Aimé Boji.

Tout en saluant la mémoire des personnes décédées, l’UNC condamne fermement cette campagne d’intoxication de l’opinion et dément toutes les accusations infondées portées contre elle et son président.

« L’UNC en appelle à la conscience des uns et des autres au respect des morts. Evitons d’utiliser la mort de nos compatriotes comme outil de chantage politique et/ou d’instrumentalisation de la population », conseille Aimé Boji.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner