Programme 100 jours du président : le Baraza la wazee plaide pour une liberté provisoire du DG de SOCOC

Les membres du Baraza intercommunautaire (dite aussi baraza la wazee), une structure regroupant toutes les communautés ethniques du Nord-Kivu sollicite auprès de la justice la mise en liberté provisoire de Modeste Makabuza, directeur général de la société congolaise de construction, SOCOC. Celui-ci a été arrêté le 13 avril dernier à Goma et transféré à la prison centrale de Makala à Kinshasa, pour une exécution insuffisante des travaux, dans le cadre du programme des 100 jours du Chef de l’Etat.

Les membres du baraza intercommunautaire ont fait cette demande lundi 1er juin dans une note de plaidoyer adressée au Chef de l’État et présentée au vice–gouverneur du Nord-Kivu, à l'issue d'une visite des travaux déjà effectués et ceux en cours d’exécution.

Le président du baraza la wazee Alex Bauma, a affirmé que la structure sollicite la mise en liberté provisoire du notable Makabuza Ngoga au vu du niveau d’exécution des travaux surtout que sa fuite n’est pas à craindre. 

« A l’issue de notre descente ainsi qu’aux différentes déclarations du gouverneur de province du Nord Kivu et Sud Kivu, [nous]constatons que les termes de l’accusation : complicité au détournement des deniers publics et la non-exécution des travaux sur terrain du notable Makabuza Ngoga Modeste ne se justifie pas en réalité. Le Baraza la wazee considère que détenir le précité à la prison centrale de Makala est de nature à freiner l’élan de l’exécution des travaux de réhabilitation et modernisation de la voirie de Goma et de Bukavu et ainsi contribuer à freiner le développement de deux provinces. Ainsi, nous sollicitons la mise en liberté provisoire du notable Makabuza Ngoga au vu du niveau d’exécution des travaux surtout que sa fuite n’est pas à craindre », a-t-il expliqué. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner