Le Phare : « Un des meneurs de la fronde contre Kabila en 2015 : Pierre Lumbi n’est plus »


Revue de presse du lundi 15 juin 2020

La mort de Pierre Lumbi est largement commentée par les médias congolais.

Le sénateur Pierre Lumbi, un des organisateurs de la marche des chrétiens le 16 février 1992, ancien ministre dans le gouvernement d’Etienne Tshisekedi sorti en pleine Conférence nationale souveraine (CNS) en 1992, ancien ministre des Infrastructures et Travaux Publics dans le gouvernement Gizenga (2007-2008), et ancien Conseiller spécial du Chef de l’Etat honoraire, Joseph Kabila, est décédé dimanche 14 juin 2020 dans l’après-midi, au Centre Médical de Kinshasa, rapporte Le Phare.

Il y était admis il y a quelques jours pour un problème de santé non précisé, ajoute le journal.

C’est un des combattants infatigables qui a réclamé à cor et  cri, l’alternance par l’organisation des élections, conformément au délai fixé par la Constitution en décembre 2016, décrit Le Potentiel

Une noble mission qui ne lui a pas fait reculer malgré les différentes répressions et maintes fois sanglantes, au nom de la libération de son pays. Pierre Lumbi, qui a été dans tous les fronts pour l’avènement de l’alternance démocratique au sommet  de  l’État,  passe  l’arme  à  gauche, regrette le quotidien. 

Le  secrétaire  général  du parti  de Moïse  Katumbi  a  succombé  des  suites  d’une  crise cardiaque, laissant derrière lui sa mémoire qui restera à jamais gravé dans les annales de l’histoire politique de la RDC comme un des acteurs courageux, parmi tant d’autres, dans le combat du peuple en faveur de l’alternance, détaille le tabloïd.

Cas-Info.ca de son côté rappelle que jusqu’à son décès, Pierre Lumbi était le secrétaire général du parti politique Ensemble de Moïse Katumbi et président de son propre parti Mouvement Social.

Ce décès lié, selon le site web, à la pandémie de Coronavirus est intervenu plusieurs jours après son hospitalisation au centre médical de Kinshasa (CMK).

Immédiatement après l’annonce de sa mort, les hommages et témoignages affluaient de partout.

Moïse Katumbi, président du parti politique Ensemble pour la République, dit regretter la perte d'un aîné, qui aura livré jusqu'à la fin de sa vie un combat juste, renseigne Actualite.cd.

 « Très cher Pierre, Très cher aîné, ton départ sonne comme un coup de tonnerre pour nous tous réunis au sein de la grande famille de "Ensemble pour la République". Nous perdons bien plus qu'un Secrétaire Général. Nous perdons un grand frère, un ami, un sage. Notre chagrin est immense », a écrit Moïse dans une déclaration exploitée par le site web.

"Consterné" par la mort de Pierre Lumbi, le président du Mouvement de Libération du Congo (MLC) dit garder le souvenir d'un homme engagé et épris de voir un Congo nouveau, relate 7sur.cd

Dans son tweet, poursuit le site web, Martin Fayulu se dit "attristé" par le décès de P. Lumbi qui fut son directeur de campagne lors de l'élection présidentielle de 2018. 

Il affirme garder en mémoire de l'illustre disparu son sérieux, la finesse de ses analyses et son sens de l'organisation, note le portail.

"C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de l’Honorable Pierre LUMBI! Un vaillant combattant de l’Etat de Droit démocratique qui a inspiré beaucoup de jeunes et son décès est une grande perte pour la RDC. Mes condoléances à sa famille biologique et que son âme repose en paix", a, pour sa part, fait savoir Georges Kapiamba, défenseur des droits humains, fait remarquer Mediacongo.net.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner