La RDC veut restaurer 8 millions d’hectares des terres dégradées (ministre Nyamugabo)

La RDC est résolument engagée dans un processus de restauration des terres dégradées et déboisées, a déclaré le ministre de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo, jeudi 17 juin à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sècheresse.

« La RDC s’est notamment engagée à restaurer 8 millions d’hectares des terres dégradées et déboisées dans le cadre du défi de Bonn avec l’objectif planétaire de restaurer 150 millions d’hectares de terres dégradées et déboisées d’ici 2030. C’est ici l’occasion de saluer l’initiative présidentielle dénommée ‘Jardin scolaire’ pour un milliard d’arbres à l’horizon 2023 », a affirmé Claude Nyamugabo.

Selon lui, pour atteindre ces objectifs, le gouvernement s’emploie à capitaliser quelques atouts de la RDC ; notamment le renforcement du cadre juridique et institutionnel de restauration des paysages forestiers ainsi que la mobilisation des partenaires.

Il a par ailleurs  invité toutes les communautés congolaises à axer leurs efforts sur le changement de comportement concernant particulièrement les activités humaines qui favorisent la dégradation des terres. Selon lui, une bonne compréhension des droits, des avantages et de la responsabilité de tout un chacun pour une gestion saine et efficace des terres peut valablement aider à faire face aux retombées de la pandémie de Coronavirus.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner