RDC : le gouvernement s’indigne de « l’humiliation » subie par le ministre Tunda ya Kasende

Dans une déclaration faite samedi 27 juin 2020, les membres du gouvernement ont exprimé leur indignation pour « l’humiliation subie par leur collègue, le vice-premier ministre et ministre de la Justice, Célestin Tunda ya Kasende, interpellé à son domicile à Kinshasa par la Police nationale congolaise (PNC).

D’après des sources de la Cour de cassation et celles de la Présidence, la justice lui reproche d’avoir transmis au Parlement des avis non validés par le gouvernement sur la question de la réforme judiciaire.

Réagissant à cette interpellation, les vice-premiers ministre et les ministres d’Etat qui ont pris part à la réunion tenue par le Premier ministre Sylvestre Ilunga, ont estimé que cette « humiliation » a été opérée « en violation des règles élémentaires d’un État de droit. »

Pour les membres du gouvernement, « l’arrestation du ministre de la Justice ne repose pas sur des faits infractionnels, ne rencontrent pas les conditions de la flagrance et viole le secret de délibération du Conseil des ministres. »

« Aucun membre du gouvernement ne peut être poursuivi pour des opinions émises lors des délibérations du Conseil des ministres », insistent Sylvestre Ilunga, dans la déclaration faite au nom des membres du gouvernement.

L’exécutif congolais invite le Président Félix Tshisekedi à « garantir le bon fonctionnement des institutions, d’assurer le respect de l’État de droit (…) ».

Après plusieurs heures d'audition au parquet général près la Cour de Cassation, le vice premier ministre et  ministre de la Justice Célestin Tunda a été relaxé dans la soirée de samedi 27 juin 2020. Peu avant de rentrer chez lui, le vice premier ministre a fait escale au siège du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement(PPRD) où il a été applaudi par les membres du parti.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner