Nord-Kivu : la société civile plaide pour une assistance aux déplacés de Kainama

Plus de 5800 personnes déplacées des récentes attaques des ADF à Kainama, localité du groupement Banade-kanima (Nord-Kivu) vivent depuis plus de trois semaines sans aucune assistance humanitaire.

Selon le président de la société civile du groupement Bambuba-Kisiki, Bravo Vukulu, ces personnes viennent s’ajouter à d’autres déplacés de plusieurs localités riveraines d’Erigenti qui sont aussi dans une situation de vulnérabilité.

«  La situation des déplacés qui sont à Kainama est tellement déplorable, vous savez depuis maintenant trois semaines aujourd’hui, il y a eu des affrontements aux alentours de groupement de Banande-Kainama et de Bambuba-Kisiki et ceci a causé plusieurs déplacements de populations dans le groupement de Banande-Kainama, est surtout ceux qui sont venus de Mukondi, Bolou, Kakuka, Bulemba et consorts tous ces gens-là, la majorites se concentrée dans le groupement de Banande-Kainama et nous avons recenser un nombre de plus de 5800 déplacés qui sont en train de passer un vie très pénible au niveau du groupement de Banande-Kainama », a déclaré Bravo Vukulu qui plaide pour une assistance humanitaire à ces déplacés.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner