Le CLC refuse une CENI «dont les membres participent à des réunions avec leurs autorités morales »

« Nous saluons l’initiative prise par le chef de l’Etat de ne pas cautionner une désignation frauduleuse. Mais les préalables demeurent : nous voulons qu’il y ait réforme de la loi organique de la CENI parce que nous ne voulons plus d’une CENI dont les membres participent à des réunions avec leurs autorités morales ou délivrent des stratégies électorales », a affirmé Hervé Diakiese, porte-parole du Comité laïc de coordination(CLC).

Il participait à la marche pacifique de ce dimanche 19 juillet, à Kinshasa du même CLC. Selon les organisateurs, ils manifestaient pour exprimer leur soutien au chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi qui a refusé d’approuver l’entérinement Ronsard Malonda par l’Assemblée nationale, comme président de la CENI.

Bibles et chapelets en mains, les manifestants ont quitté le marché de Liberté dans la commune de Masina. Cette marche dont le point de chute était le Palais du peuple, siège du Parlement, s’est arrêtée peu avant l’Echangeur de Limete sur instruction de la police. Celle-ci a affirmé avoir reçu des instructions de ne pas faire usage des gaz lacrymogènes moins encore d’interpeller les manifestants.

Parmi les manifestants, il y avait aussi des membres de Lamuka. Faustin Kwakwa, député national, membre de Lamuka, exige une table ronde pour la réforme des institutions.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner