Haut-Katanga : la concession de Kibwe Kikudji perquisitionnée par l'armée


L’ancien président délégué général de la société national de chemin de fer du Congo (SNCC) et homme d’affaires, Kibwe Kikudji a dénoncé la perquisition dans sa concession par les militaires FARDC.
Dans une déclaration faite mercredi 22 juillet à Radio Okapi, Kibwe Kikudji explique que les faits se sont passés mardi depuis deux heures du matin jusqu'à onze heures (0h-9h TU). 

"Ils sont venus avec des raisons qu’ils sont à la recherche des indices militaires. Ils ont ouvert le restaurant qui est fermé depuis le confinement, ils ont fouillé partout ils n’ont rien trouvé. Et voilà que c’est vers 11 heures seulement qu’ils sont partis. Ils étaient plus de 70 militaires bien armés. J’étais à la maison chez moi, lorsqu'on m’a appelé, je suis venu,  ils empêchaient tout le monde d’entrer. Personne n’entrait, personne ne sortait", s'est-il indigné.

Il demande, par ailleurs, aux autorités politico- militaires du pays de lui fournir les explications sur cette perquisition. 

"Je déplore le fait que nuitamment à deux heures du matin, l'armée nationale vient investir un domaine privé sans document et puis aller perquisitionner les installations privées c’est une violation flagrante ça. Jusque-là on n’a pas encore fait l’inventaire de ce qu’ils auraient emporté.  Je fouille partout dans ma concession ils peuvent même avoir jeté les armes et le lendemain matin ils peuvent passer pour dire qu’ils ont trouvé les armes chez moi. Moi je suis un civil, je suis un homme d’affaires.  Je proteste violemment contre ça. Je voudrai que le ministre de l'intérieur et ministre de la défense, le président de la république puissent m'expliquer pourquoi ces gens ont investi ma concession. C'est mon droit de rester chez moi dans la quiétude", s'est-il lamenté.  

Kibwe Kikudji compte également saisir la justice et les différentes instances du pays pour tirer au clair cette affaire.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner