Le Potentiel : Retrait de troupes zambiennes : la diplomatie congolaise l’emporte

Revue de presse du vendredi 7 août 2020 

Les questions sécuritaires avec le retrait des troupes zambiennes et l’attaque de la résidence de l’homme politique Moïse Katumbi sont à la Une de la presse congolaise ce vendredi 7 août. Elle s’intéresse aussi à la question de la rentrée scolaire dans les écoles primaires et secondaires et de l’interdiction de la marche de l’UNC à Kinshasa. 

Concernant le conflit frontalier entre la RDC et la Zambie, Le Potentiel, qui cite le ministre d’État en charge de la Communication, David-Jolino Diwampovesa-Makelele, a confirmé le retrait de troupes zambiennes du sol congolais. Le quotidien se réjouit de cette annonce et parle de la victoire de la diplomatie congolaise. 

Dans le même registre, 7sur7.cd complète : « Le gros des troupes zambiennes vient de quitter le territoire Congolais. » 

« Le rapport de la mission de la SADC effectuée du 22 au 29 juillet 2020 a abouti à la reconnaissance par la Zambie que les territoires frontaliers de Kalumbamba et de Kibanga qu'elle avait occupés appartiennent à la RDC. Aussi, le début d'évacuation des troupes zambiennes des sols congolais était convenu sur la période allant du 30 juillet au 04 août 2020 », a rappelé David-Jolino Makelele, cité par le média en ligne. 

Attaque armée contre Moïse Katumbi 

Politico.cd fait échos de l’insécurité à Lubumbashi et affirme que la résidence de Moïse Katumbi a été ciblée par des tirs à balles réelles, dont l’une a atterri dans sa chambre à coucher, selon le rapport de la Police. 

A ce sujet, le comité des sages d’Ensemble pour la République invite les autorités centrales et provinciales de sécuriser Katumbi et sa famille et fustige la « vigueur de cette insécurité entretenue et manifestement orientée contre son président », ajoute Cas-info.ca. 

24h.cd s’interroge : « attaque ou diversion » ? Le portail argumente : De justesse, Katumbi et sa famille se trouvent à Kashobwe et le bizarre reste que cette information, donc sur la position de l’homme, n’était que secret de polichinelle. 

Apparemment, cela laisserait croire que les malfaiteurs, probablement au courant, ne visaient pas l’intégrité physique de l’ancien gouverneur soit voulaient-ils juste faire impression sachant préalablement que l’homme d’affaires de l’espace grand Katanga n’y était pas, estime le site internet d’informations. 

Pendant ce temps à Kinshasa, Gentiny Ngobila interdit la marche de l’UNC de ce vendredi 7 août, informe Actu30.cd 

Pour justifier sa décision, le gouverneur de Kinshasa évoque les mesures édictées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les autorités congolaises pour arrêter la propagation de la pandémie de Covid-19. 

Reprise des cours ? 

C’est la question que se posent les parents d’élèves finalistes du primaire et secondaire. Pour l’instant, ils assistent aux positions opposées entre le ministère de tutelle qui propose la reprise des cours le 10 août et le syndicat des enseignants qui parle du 17 août 2020, fait observer Zoom-eco.net 

La synergie des syndicats des enseignants exige la démission de Willy Bakonga et estime qu’il faudrait mettre à profit deux semaines pour permettre aux établissements de réunir les dispositifs anti Covid-19.  « Pour de graves lacunes constatées dans ce calendrier scolaire réaménagé qui n’est pas le résultat d’un produit consensuel, imposable à tous, les enseignants proposent un calendrier qui va du 17 août jusque fin octobre 2020 », affirme leur porte-parole, Jean Bosco Puna. 

Dans le même registre, Actualité.cd indique que les syndicalistes invitent le gouvernement à convoquer la commission paritaire pour discuter des revendications des enseignants avant la reprise des cours. 

« Comme le gouvernement a accepté que nous puissions évaluer le protocole d'accord, d'ici là, la commission paritaire va commencer, dans le jargon syndical lorsque le gouvernement vous tend la main tout ce qu'il y a comme mouvement doit stopper, ce qui veut dire lundi il y a reprise. C'est une reprise et non la rentrée scolaire (...) nous voulons pousser le gouvernement à payer les enseignants nouvellement engagés communément appelés NU, pendant cette reprise avant la nouvelle rentrée scolaire », a déclare Franck Babu Bolima, Président de l'intersyndicale de l’EPST. 

Dans le volet judiciaire, Le Phare écrit que le piège se referme sur les juges Kilomba et Ubulu. 

Placés sous la lumière des projecteurs depuis leur prestation de serment manquée devant le Président de la République le mardi 4 août 2020 au Palais de la Nation, les juges Noël Kilomba et Ubulu récemment promus Présidents à la Cour de Cassation n’ont pas fini de filer le mauvais coton. 

Maintenant qu’ils se sont rendus coupables d’indélicatesse, il ne leur reste que deux solutions : la démission volontaire ou la révocation, estime le tabloïd. 

Lemag.cd rapporte une bonne nouvelle en sport en annonçant que le jeune défenseur congolais, Pierre Kalulu est officiellement joueur de Milan AC. 

L'ancien Lyonnais a signé un contrat de cinq ans. Kalulu était arrivé en fin de contrat stagiaire avec son club formateur l'Olympique Lyonnais. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner