Bunia : marche des communautés contre l’insécurité causée par la CODECO

Les membres des communautés Alur, Hema, Mambisa, Ndo-okebo et Nyali-Kilo, principales victimes des tueries et massacres perpétrés par des assaillants de groupe armé URDPC dit CODECO à Djugu ont manifesté ce samedi 8 août à Bunia.

Ils exigent la fin de ce qu’ils appellent « génocide » et demandent la démission du gouverneur de province Jean-Bamanisa parce qu’ils estiment qu’il n’est pas capable de gérer cette situation qui perdure.

La marche est partie du rond-point ISP au quartier Mudzipela. Sur leurs banderoles on peut lire, « nous soutenons les actions militaires des FARDC contre les miliciens », « Demandons l’arrivée imminente du chef de l’Etat en Ituri » et « Exigeons la démission pure et simple du gouverneur de province Jean-Bamanisa Saidi et son équipe » ou encore « Non à la négociation avec les génocidaires et non à leur intégration dans l’armée ».

 Les manifestants qui voulaient se diriger vers le centre-ville ont été empêchés par les éléments de la Police nationale congolaise avant d’arriver au pont Lokorto.

Les policiers ont recouru au gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Le site des déplacés qui se trouve juste à côté de cet endroit n’était pas épargné par les lacrymogènes.

Des activités sont paralysées au marché centrale de Bunia et à la partie Nord de la ville. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner