Nord-Kivu : 25 ONG dénoncent une surtaxation des activités de pêche au Lac Edouard

Les pêcheurs artisanaux œuvrant sur le lac Edouard se disent surtaxés, dans leurs activités, par la province du Nord-Kivu. Cette situation est dénoncée par une coalition de vingt-cinq organisations locales dans une correspondance adressée le 11 aout dernier, au Gouverneur de la province.

Selon ces organisations les pêcheurs détenant un permis de pêche octroyé par les services de pêche et qui versent annuellement des redevances auprès de la Coopérative des Pêcheurs, (COPEVI) résistent au paiement des nouvelles taxes imposées par la province.

 Selon ces ONGs, depuis le début du mois d’aout, ils  assistent, dans la pêcherie de Vitshumbi, à des altercations entre les pêcheurs et les taxateurs de la province. Ces derniers sensibilisent pour le paiement des taxes dues à la province en exécution d’un arrêté provincial de 2016.

 Un membre de la COOPEVI, qui se serait opposé à cette démarche aurait été arrêté le 4 aout dernier. Pour ces organisations, les pêcheurs en règle œuvrant sur le lac Edouard et qui versent annuellement au moins 25 dollars auprès de leur association. Ils trouvent injustifiées des nouvelles taxes, dues à la province, et évaluées à environ 80 dollars.

 Le secrétaire exécutif de la fédération des comités des pêcheurs du lac Edouard, Josué Mukura, recommande, une rencontre entre parties pour cette question.

« Pour cet arrêté là de 2016, les pêcheurs avaient dit, soit nous payons les redevances dues aux différentes pêcheries sur le lac Edouard, ou soit nous payons l’Etat Congolais, entre les deux. Mais jusque-là le gouvernement congolais n’a jamais répondu à notre requête. Nous voulons à ce que le gouvernement congolais, l’ICCN et nous pêcheurs, nous puissions nous rencontrer pour un dialogue franc », a-t-il indiqué.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasita reconnait cette nouvelle taxation. Il précise que la COOPEVI est une coopérative et ne peut se substituer à l’Etat et qu’aucune activité économique ne peut être exercée sans taxe .

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner