Beni : la population de Basowa dénonce les tracasseries militaires dont elle est victime

La population du groupement Basowa-Madiwe à 30 kilomètres de Beni, a alerté les autorités ainsi que les élus du territoire sur des tracasseries qu’elle subit de la part des militaires basés dans cette partie du territoire. D’après elle, en plus des FARDC, certains services étatiques en charge de la perception de taxes et des impôts recourent aussi à cette pratique. Tout en craignant que ce genre de tracasserie ne brise le mariage civilo-militaire tant demandé, les élus de ce territoire demandent aux autorités militaires d’imposer la discipline au sein de leurs éléments et que les responsables des services étatiques recadrent leurs agents sur le terrain. Le député Jean Paul Ngahangondi, élu du territoire de Beni affirme qu’il est en contact avec le commandement des opérations Sokola 1 qui doit se charger discipliner ces éléments. 

 « Par rapport à la tracasserie militaire, nous sommes en contact avec les autorités militaires, notamment le commandement des opérations Sokola 1. Parce que le commandant qui est à Beni doit nous aider à discipliner ces éléments. Pas seulement à Basowa-Madiwe mais presque partout même à Mangina, la nuit, les militaires fouettent les paisibles citoyens, en tout cas, il y a beaucoup de choses qui se passent dans la région. Les biens de la population sont en train d’être ravis par les éléments FARDC, ce qui risque de briser le mariage entre la population et les militaires », a déclaré Jean Paul Ngahangondi, élu de Beni.

Pour le député, la population et les FARDC doivent vivre en harmonie pour rétablir la paix et la sécurité dans la région.

« Nous savons tous que nous avons besoin de ce mariage parce que nous avons un travail à faire dans la région qui est celui de rétablir la paix et la sécurité. Je voudrais dire à la population que nous sommes déjà saisis et que d’ailleurs nous avons eu le temps d’échanger avec le gouverneur de la province par rapport à la question, il a promis qu’il va prendre des mesures idoines pour permettre à ce que cette situation puisse prendre fin  », a promis Jean Paul Ngahangondi.  

Le commandant des opérations Sokola 1 dit être saisi de la situation. Le général Peter Chirimwami promet la relève de certains militaires accusés de ces tracasseries dans les prochains jours.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner