Election du président au suffrage universel indirect, qu’en pensez-vous ?

Le député national Alphonse Ngoyi Kasanji, cadre du Front commun pour le Congo (FCC) a entamé une réflexion pour le maintien du tour unique à l’élection présidentielle et pour l'élection au second degré du président de la République. 

Deux raisons motivent ces options, selon lui : premièrement, éviter les contestations comme celles qui ont suivi la présidentielle de 2006 et 2011. D’après l'élu de Mbujimayi, l’élection du président de la République par les parlementaires réduiraient les risques de contestation.  Et deuxièmement, cela réduirait les dépenses financières.

-Que pensez-vous de cette démarche et quel pourrait être son impact sur le processus électoral de 2023 ?

/sites/default/files/2020-09/20200914-pa-gestion-etd-site.mp3

 

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner