RDC : les parlementaires veulent centrer la session ordinaire sur l’amélioration des conditions de vie de la population

L’Assemblée nationale et le Sénat ouvrent ce mardi 15 septembre leur session ordinaire de septembre, qui sera essentiellement budgétaire, conformément à l’article 116 de la Constitution. 

Dans la fièvre de cette rentrée poste état d’urgence dû à la pandémie de la Covid-19, les députés tant de la Majorité que ceux de l’opposition se disent beaucoup attendre de cette session pour aider à améliorer les conditions de vie de la population. 

Pour eux, en plus du vote du budget, certaines réformes par le vote des lois et le contrôle parlementaire sont prioritaires au cours de cette session. 

C’est le cas notamment de la réforme de la CENI, et des arriérés de la dernière session dont les trois propositions de lois Minaku Sakata sur la réforme de l’appareil judiciaire.

Pour l’opposition, la crise sécuritaire dans l’est du pays fait du contrôle parlementaire une priorité avant même le vote du budget. C’est le point de vue du député Jackson Ausse.

Il sera aussi question, au cours de cette session du vote d’un nouveau premier vice-président de l’Assemblée nationale, en remplacement de Jean-Marc Kabund.  

Les présidents des deux chambres du Parlement se disent vivement préoccupés par la situation sécuritaire sur l'étendue du territoire national, surtout dans la partie Est du pays où chaque jour l'on déplore des cas de tueries massives de la population. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner