Nord-Kivu : près de 10.000 familles de Kanyabayonga sommées de payer 50 USD pour confirmer leur droit de propriété

Près de dix mille familles habitants d’une commune rural de Kanyabayonga  sont sommés de payer chacune une somme de 50 dollars américains pour confirmer leur droit de  propriété  sur les parcelles qu’elles occupent. Cette somme est exigée par une famille de la place, qui se réclame propriétaire de cette espace de terre couvrant cette commune. D’après le bourgmestre de Kanyabayonga, Paluku Heri Vutseme, cette famille justifie sa démarche par le fait d’avoir gagné le procès dans ce dossier au tribunal de paix de Lubero. Il se dit choqué par cette démarche qu’il qualifie de menace à l’endroit de la population locale.   

Le bourgmestre de Kanyabayonga fait savoir que ce sont les petits-fils de la famille qui se réclament propriétaires et qui appellent aujourd’hui tous les occupants de cette commune à payer la somme de 50 dollars. Ils estiment que ces habitants occupaient illégalement ces parcelles, qui appartenaient jadis à leurs grands-parents.   

Paluku Heri Vutseme qualifie cette démarche d’inacceptable dans une entité territoriale décentralisée qui n’est plus coutumière.  Selon lui, toutes ces démarches se font à son insu. 

La société civile locale craint pour sa part que cette situation crée des soulèvements de la population ; au regard des indignations qui se font entendre depuis le début de cette affaire. Le président de cette structure citoyenne, Daniel Sengemoya, appelle le gouverneur du Nord-Kivu à s’impliquer avant que le pire n’arrive.  

Contacté par Radio Okapi, la famille citée dans ce dossier n’a pas souhaité donner sa version de fait.   

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner