RDC : le taux d’usage des contraceptifs s’est amélioré à Kinshasa et au Kongo-Central (enquêtes)

Le taux d’usage des contraceptifs s’est amélioré dans la ville de Kinshasa et dans la province du Kongo-Central. Ce constat a été fait après des enquêtes menées dans ces deux provinces par l’école de santé publique de l’Université de Kinshasa, à travers le projet Performance Monitoring for Action (MA). PMA est un projet qui utilise dans neuf pays dont la RDC, une technologie mobile innovante. Les résultats ont été présentés mercredi 16 septembre à Kinshasa. 

Selon Pierre Akilimali, principal investigateur du Performance Monitoring for Action, la collecte des données s’est déroulée entre décembre 2019 et février 2020. Il a expliqué que cette prévalence contraceptive est observée auprès des femmes en union dans la ville province de Kinshasa et dans le Kongo-Central. 

La directrice nationale du programme de santé de la Reproduction, Lis Lombeya, affirme pour sa part que la planification familiale est un facteur important pour le développement de la RDC.

Le représentant adjoint de l’UNFPA, Victor Rakoto, estime cependant qu’il y a encore d’énormes besoins à satisfaire dans ce domaine.

Les données présentées ce jour permettront au gouvernement de mettre à profit ces informations améliorer l'accès et la qualité des services de planification familiale, a souhaité pour sa part le ministre de la Santé, Eteni Longongo.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner