RDC : de nombreux villages de Masisi se vident à la suite des combats entre groupes armés

La situation sécuritaire reste tendue jusque ce samedi 13 juin dans les groupements Bafuna et Bashali Mokoto en territoire de Masisi (Nord-Kivu), à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Goma. Selon des sources locales, ces entités sont, depuis trois jours, théâtre d’un affrontement entre deux groupes armés. Nombreux villages de la zone se sont vidés des leurs habitants et des cas de pillages y sont signalés.

Ces affrontements, qui opposent les combattants de NDC-Rénové de Guidon à ceux d’une coalition de l’APCLS de Janvier Kalahiri et Nyatura de Jean Marie, ont éclaté jeudi soir et se sont poursuivis toute la journée de vendredi, indiquent des sources administratives locales.

Selon ces sources, les villages Myandja, Mabambya, Bukombo et Bonde, dans le groupement Bafuna se vident des leurs habitants. Les déplacés se dirigent vers le chef-lieu du territoire de Masisi ou vers les agglomérations de Loashi et Nyabyondo.

S’il n’y a pas encore un bilan disponible sur ces accrochages, qui se déroulent dans la zone dégarnie des FARDC, le chef du secteur Osso-Banyungu affirme que nombreux déplacés ont perdu leurs biens dans les pillages qui accompagnent ces combats.

Pour sa part, le chef du groupement Bashali-Mukoto, en chefferie voisine des Bashali, plaide pour le déploiement d’un régiment supplémentaire des FARDC nau niveau de Bibwe. Cette localité est, selon lui, au centre de cette vaste zone dégarnie des FARDC et où ces groupes armés déploient en toute liberté leurs unités belligérantes. Celles-ci qui vivent sur les dos des populations, depuis plusieurs mois.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner