Kananga : une messe dite en mémoire des victimes de Nganza

A Kananga, une messe d’action de grâce a été organisée, lundi 28 septembre, en la Pro-cathédrale Saint-Clément, en mémoire des victimes de la crise ayant secoué l’espace Kasaï entre 2016-2017. L’officiant a exhorté l’assistance à œuvrer pour la paix alors que le coordonnateur de l’association des victimes appelle aux sanctions à l’égard des auteurs de ces crimes. 

Selon des sources locales, des centaines de personnes ont pris part à cette messe dont le ministre provincial de l’ordre public et le bâtonnier du barreau du Kasaï-Central. 

A l’entrée de la paroisse, plusieurs banderoles ont été affichées sur lesquelles on pouvait lire : « Je suis Nganza », « Je suis Tubuluku », « Je suis Dibaya », « Je suis Kabanza », « je réclame justice ». 

Dans son homélie, l’officient du jour a exhorté l’assistance à prier pour que l’Eternel offre un repos apaisé aux personnes décédées. 

Ce prélat catholique a également invité la population du Grand-Kasaï à œuvrer pour la consolidation de la paix. 

Le coordonnateur de l’Association des victimes du Grand-Kasaï a pour sa part regretté que plus de trois ans après les victimes n’aient pas toujours gain de cause. 

La crise sécuritaire de l’espace Kasaï a fait plus de quatre mille morts, plus de vingt femmes violées et de dégâts matériels énormes. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner