Franck Diongo salue l’avènement d’un Etat de droit en RDC

Le président du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP), Franck Diongo, a salué l’avènement d’un Etat de droit en RDC. Cet avènement est marqué, selon lui, par deux grands hauts faits ; à savoir : l’arrestation du policier fugitif Christian Ngoy Kenga Kenga afin de relancer le procès sur l’assassinat de Floribert Chebeya, puis la restitution de la société privée MCK de Moise Katumbi, qui se voit réhabilité dans ses droits par la justice.  Il l’a affirmé au cours d’une conférence de presse tenue mardi 29 septembre au siège de parti à Kinshasa.

Franck Diongo recommande aux autorités judiciaires militaires et au Président de la République de faciliter la réouverture du procès Chebeya, afin que justice soit faite.

Selon lui, l’arrestation du policier fugitif Christian Ngoy est un des points positifs du changement de régime. Mais, il demande aux autorités judiciaires militaires et au Chef de l’Etat de consolider les acquis de l’Etat de droit en répondant favorablement aux requêtes des avocats des veuves de Chebeya et Bazana pour la réouverture de leur procès.

Un autre avènement d’un Etat de droit qu’il met à l’actif du Président de la République, c’est la réhabilitation du président de "Ensemble pour la République", Moise Katumbi, dans ses droits.

D'après Franck Diongo, tous ces évènements constituent la réalité d’un Etat de droit ou règnent la démocratie et le respect des droits de l’homme.
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner