Kalemie : le ministre de la Défense rend hommage à la MONUSCO

Le ministre de la défense, Aimé Ngoy Mukena, a salué l’intervention de la MONUSCO en RDC, peu avant de quitter le chef-lieu de la province du Tanganyika, ce mardi 29 septembre.

A l'issue d'une séance de travail avec les responsables de la MONUSCO/Kalemie, où il était accompagné du chef d’état-major général des FARDC, général Célestin Mbala, le ministre affirme avoir échangé avec ses hôtes sur plusieurs sujets, dont le retrait définitif de la mission onusienne.

« L’ONU avait trouvé que c’était nécessaire, et moi je pense que c’était aussi nécessaire, parce qu’à l’époque quand j’étais gouverneur du Katanga, ces quatre provinces étaient en une seule province. Et ici, à l’époque de la guerre d’agression, c’était une autre province. C’est la MONUC qui m’a pris en charge sur le lac ici, encadrer mon avion jusqu’à faire toutes les négociations. Peut-être qu’après les grandes guerres, les gens n’ont pas bien remarqué quelle est l’importance de la MONUSCO. Mais, je pense qu’elle a été importante. Et comme toute importance a une fin, je crois que ce n’est pas le moment de la fin qu’on doit se poser cette question. Il y a l’ONU qui fait le bilan de toutes ses armées qui sont éparpillées à travers le monde », a indiqué le ministre de la Défense.

La délégation de la MONUSCO était conduite par le chef de bureau intérimaire, Issaka Dangnossi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner