Tanganyika : le gouvernement provincial se dit déterminé à combattre le kidnapping des jeunes filles à Manono

La situation sécuritaire s’est beaucoup améliorée ces derniers jours dans la province du Tanganyika, a déclaré le porte-parole du gouvernement provincial, Dieudonné Kamona, signalant certains cas isolés de kidnapping des jeunes filles dans le territoire de Manono. Il a fait cette annonce au cours d’un point de presse tenu samedi 10 octobre à Kalemie. 

Dieudonné Kamona estime que des cas de cambriolages sont au rabais dans la ville de Kalemie :   

 « Dans la ville de Kalemie, les cas de cambriolages nocturnes ont sensiblement baissé. Ce qui porte à croire qu’il y a un travail qui se fait, et pour lequel nous devons louer la bravoure et la loyauté de tous les acteurs impliqués dans ce processus du rétablissement de la sécurité. »  

Dans le Tanganyika profond en revanche, le porte-parole du gouvernement provincial fait état de l’éclosion d’une nouvelle forme d’insécurité dans le territoire de Manono, en particulier. Il s’agit du kidnapping des jeunes filles.   

 « Le kidnapping des enfants, en particulier des jeunes filles de moins de 18 ans par une bande des kidnappeurs déjà identifiés par nos services de l’ordre et de sécurité. L’un d’entre ces malfrats est arrêté à la prison centrale de Manono après avoir enlevé une jeune fille de 16 ans et l’avoir transportée au niveau de Kabalo. Le bourreau sera transféré ici à Kalemie pour un jugement digne de sa faute », a expliqué Dieudonné Kamona. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner