Lubumbashi : le vol du matériel handicape la relance de la SNCC (Fabien Mutomb)

Le vol du matériel par des inconnus est de nature à freiner l'élan de la relance de la Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC) qui est déjà enclenché, s’est plaint lundi 12 octobre le Directeur général de cette entreprise, Fabien Mutomb.

Alors que la SNCC se remet petit à petit, Fabien Mutomb déplore ces actes de vandalisme et appelle la population à plus de civisme :

« Nous déplorons le vol du petit matériel, le boyau le sabot les têtes clintons. Ce sont les accessoires pour que les wagons puissent fonctionner normalement. Nous déplorons le vol de la ligne caténaire. C’est là que nous lançons un appel à la citoyenneté. Que le Congolais quitte la période où nous avons considéré les biens l’Etat comme étant les biens sans maître. Ça fait régresser l’entreprise. »

L’incidence de ce vol est que la SNCC compte des rames bien formées mais l’absence du petit matériel bloque ces wagons-là. Fabien Mutomb note que ces pièces coûtent énormément cher :

« Nous sommes obligés de dépenser beaucoup d’argent pour renouveler les stocks des petits matériels. Bientôt, nous allons relancer le trafic voyageur, avec de telles pratiques, ça va commencer à nous mettre en retard sur le programme des trains. »

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner