Bandundu : la société civile condamne la crise à l’assemblée provinciale

La société civile du Kwilu a condamné dimanche 25 octobre la bagarre survenue jeudi dernier entre députés provinciaux à Bandundu. S’agissant de l’absence des séances plénières dans l’hémicycle de cet organe délibérant, elle invite ces élus à prendre leurs responsabilités en mains, celles de rentrer à Bandundu pour siéger.

Placide Mukwa, vice premier président de la société civile du Kwilu, demande au bureau de l’assemblée provinciale de tout faire pour que les plénières se tiennent. Pour lui, il est inconcevable que ces élus gagnent l’argent du pays, mais ils ne veulent pas travailler ; alors qu’il y a trente-quatre matières à traiter en trois mois.

La plénière prévue jeudi 22 octobre à l’assemblée provinciale du Kwilu n’a pas eu lieu, faute de quorum requis. Sur les 48 députés qui composent cette assemblée, seuls 20 étaient présents à la plénière.

A cet effet, un groupe des députés de l’opposition accuse le bureau de l’assemblée provinciale d’avoir demandé aux autres députés de sécher les plénières.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner