RDC : le conflit entre Hutu et Nande à Rutshuru fait environ 20 morts en une semaine (MONUSCO)

Environ une vingtaine de personnes ont été tuées en espace d’une semaine autour des agglomérations de Rutshuru et Kiwanja, dans le territoire de Rutshuru. Cette situation a été révélée à l’équipe conjointe de protection de la MONUSCO, qui séjourne depuis vendredi 30 à Rutshuru. L’administrateur du territoire et d’autres acteurs locaux estiment que ces tueries sont consécutives à une tension intercommunautaire entre Nandes et Hutus dans la zone.   

Au total, 14 Nande ont été tués, dont les 8 derniers enterrés mercredi passé, et 7 hutus dans la période qui couvre cette crise. Il y a aussi une prolifération de kidnappings en territoire de Rutshuru.

Des sources locales dénoncent une manipulation politicienne de cette crise.

Selon l’administrateur du territoire, l’incompréhension entre les communautés hutues et nande gagne du terrain. La criminalité et l’activisme des groupes armés seraient à la base de cette crise communautaire, qui cause mort d’hommes à Rutshuru et dans la cité de Kiwanja, précise-t-il.

Il pointe du doigt certains rebelles FDLR, qui seraient venus d’ailleurs et qui se seraient ralliés à certaines familles hutues dans la chefferie de Bwisha.

L’autorité territoriale suggère un dialogue à Rutshuru avec des experts en résolution de conflits pour débattre de cette question et chercher à découvrir la provenance d’autres familles hutues, qui habitent le camp des déplacés de Nyongera et qui seraient à la base de l’animosité et la discrimination entre les deux communautés. 

  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner