Beni : la société civile d’Oicha craint une catastrophe alimentaire dans la région


La société civile d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni (Nord-Kivu) se dit préoccupée et craint une éventuelle catastrophe alimentaire dans la région.

Dans un entretien accordé dimanche 14 novembre à Radio Okapi, le président de cette structure, Philippe Paluku Bonane indique que cette situation est consécutive au manque d’accès aux champs par la population. Cette dernière craint les attaques des présumés rebelles de l’ADF ces derniers jours :

« Nous disons qu’il y a une accalmie. C’est moyennement calme. Sauf la terreur dans la population et sur la situation socioéconomique, la situation est un peu difficile parce que la population n’accède plus aux champs et il n’y a plus moyen de se ravitailler pour trouver la nourriture. Donc c’est une catastrophe qui va se présenter d’ici là parce que la population manque comment accéder à leurs champs depuis qu’il a eu des atrocités vers le côté de Mamove où s’approvisionne la population en nourriture à Samboko, Mabuo, Tshani Tashani, tous ses cotés là donc, il n’y a plus moyen d’accéder. »

Pour lui, cette situation a provoqué la rareté des denrées alimentaires et l’augmentation des prix sur le marché :
«  Il y a rareté des denrées alimentaires parce que même au niveau du marché il y a augmentation de prix des denrées alimentaires. Alors comment on va trouver la nourriture tant qu’on sait que les denrées alimentaires viennent de monter le prix. »

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner