Sud-Kivu : les "Banyindu" en dialogue intracommunautaire pour une paix durable dans la Ruzizi


Le dialogue intracommunautaire « Banyindu » s'est ouvert lundi 16 novembre à Kilomoni, dans la ville d’Uvira (Sud-Kivu) par le ministre provincial de l’intérieur et affaires coutumières.

Près de cinquante membres représentants de cette communauté venus de Kinshasa, Goma, Bukavu, de Lwindi à Mwenga, d’Itombwe à Mwenga, de Fizi, d’Uvira, parmi lesquels des professeurs d’université, des médecins, des coutumiers, des femmes et des jeunes, ainsi que des représentants des groupes armés opérant dans les moyens et hauts plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga, prennent part à ces assises jusque mercredi 18 novembre.

Ces participants considèrent ce dialogue comme une retrouvaille, une première pour eux de se retrouver dans ce format dialogue.

Selon le député provincial et élu de Fizi, Bumbu Malite Job, qui est membre de la communauté Banyindu et facilitateur de la rencontre, leur souci majeur est d’apporter la contribution pour une paix durable dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga : « les Banyindu ont de problème sécuritaire parce que nous avons beaucoup de groupes armés de banyindu. Beaucoup de problèmes sont liés au problème de leadership entre ces groupes. Parfois ils ne veulent pas se respecter entre eux. Surtout aussi ce problème identitaire, vous allez retrouver que vous êtes munyindu, mais parfois vous vous retrouvez dans les autres tribus qui ne sont pas les vôtres (fuliiru, lega, shi) et ce qui entraine une méfiance entre les banyindu eux-mêmes. Il y a aussi ce problème de mutualité. Vous savez quand quelqu’un est président d’une mutualité, il est là, il reste, il n’y a pas question de mandant, ce sont là des choses qui peuvent aussi nous diviser pour qu’on ne puisse pas parler le même langage quand on est en face des autres tribus. »

Trois réunions préparatoires technique, méthodologique et pédagogique ont précédé ce dialogue intracommunautaire d’Uvira.

D’après le réseau d’innovation organisationnelle, RIO ECC, ces travaux de trois jours sont financés par INTERPEACE appuyé par DFID, pour accompagner les dialogues intra tribaux de cinq communautés dont Banyindu, Bavira, Bafuliiru, Babuyu et Barundi de la plaine de la Ruzizi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner