Depeche.cd : « RDC-Consultations : «Il n’y aura ni coalition, ni cohabitation dans ce pays, il faut tourner la page » (JM Kabund) »

Revue de presse du jeudi 26 novembre 2020

A la Une des journaux et médias en ligne parus ce jeudi 26 novembre à Kinshasa, figure en bonne place la fin des consultations présidentielles. Qu’est-ce que les personnes consultées ont concrètement dit à Felix Antoine Tshisekedi ? Cliquez ici pour en savoir plus :

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a été reçue mercredi 25 novembre parmi les derniers consultés du Chef de l’Etat au Palais de la nation, rapporte depeche.cd, citant les propos de Jean Marc Kabund selon lesquels à ce stade le Chef de l’Etat et « sa machine politique l’udps sont en train de réussir un coup que personne ne pouvait s’y attendre c’est celui de déboulonner un système installé dans ce pays depuis 1960. Un système basé sur la prédation, un système méchant, qui ne considérer pas le congolais. »

Le peuple attend maintenant l’adresse de Felix Tshisekedi à la nation. Et selon Peter Kazadi, un autre cadre de l’UDPS, il sera question de faire la restitution de ces entretiens qui ont duré 22 jours. A en croire La Tempête des Tropiques, le président de la République s’adresse à la nation, « sauf imprévu » ce samedi 28 novembre. Peter Kazadi rassure que, désormais, après ces consultations, Felix Tshisekedi dirigera sans entrave, la RDC. Car, estime-t-il, au regard de la majorité présidentielle qui basculera de son côté, « plus personne ne pourra l’empêcher d’appliquer son programme ».

Alors, « Joseph Kabila va-t-il se plier à la volonté populaire ? », s’interroge Le Potentiel. Ces consultations terminées mercredi, note le journal, le temps est venu de repenser l’actuelle coalition au pouvoir et de s’y affranchir. « Avant même qu’il n’y ait prononcé son discours pour révéler le contenu de sa moisson auprès des personnalités consultées, le peuple lui propose déjà la voie à suivre pour le salut du pays et la réussite de l’Union sacrée de la Nation. Cette voie, c’est : la rupture », analyse le quotidien.

Mais une équation reste à résoudre. Joseph Kabila et son FCC vont-ils adhérer à la volonté populaire clairement exprimée durant les trois semaines de ces consultations qui ressemblent à un référendum populaire ? Le chemin qui mène à cette Union sacrée de la Nation est encore long. Le peuple, qui a soif d’entendre les résolutions issues de cette longue série d’entretiens du Palais de la Nation, devra encore prendre son mal en patience, estime le tabloïd.

En effet, comme le fait remarquer Ouraganfm.cd, les regroupements politiques membres du FCC ont rejeté l’invitation du chef de l’Etat pour participer aux consultations. Ainsi, à travers une lettre adressée au président de la République mercredi 25 novembre, la famille politique de Joseph Kabila fustige le manque de considération du service de protocole de la présidence de la République qui a adressé deux invitations non scellées et signées aux regroupements politiques membres en lieu et place du FCC, qui est partenaire de la coalition. Face à cette situation, le FCC campe sur sa position et suggère un dialogue sous le format de l’accord de la coalition FCC-CACH.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner